Quand je la vois danser dans ce dancing hall alors qu'elle m'a fait un signe de la main après en avoir doucement éconduit un autre, je n'avais qu'une envie, celle d'être au plus près de son corps dans une danse lascive qui nous unirait sur la piste et même peut être au delà.
J'avais envie de ses courbes qui danseraient lascivement avec les miennes. J'avais envie de mes mains sur le croeu de ses hanches tandis que nos bustes se chercheraient comme dans un duel de caresses et de frolement.
Je me suis rapproché d'elle, évitant les autres danseuses et les regards des mâles m'invitant à leur livrer bataille. Elle était là plus belle encore maintenant de si près. Elle faisait onduler son ventre comme pour crées des valées et des monts qui inviterait à boire à la source sacrée. Quand elle me voit d'un sourire silencieux, elle s'approche tout prêt de moi, son dos dansant sur mon torse, ses fesses frolant les miennes. Elle faisait naître un désir déjà présent. Nos lèvres mirent trés peu de temps à se rencontrer. Ses mains à elle sur mes fesses, tandis que j'avais déja posé les miennes sur ma poitrine, nos langue s'emmêlaient et se démêlaient de plus belles, provoquant par moment des ondées électriques traversants nos deux colonnes vertébrales. D'un signe de la main et d'un regard coquin, elle m'invite à sortir de ce bar. Elle préfèrait soudain, la fraicheur du parvis à la chaleur des corps moites de cette boite de nuit.
La prenant par la main, je l'invite donc dehors. Après l'avoir milles fois embrassé et que mes mains commençaient à peine à découvrir son corps,  je lui propose une cigarette que je lui allumes, le regard plein d' envie pour la suite des évènements.